Amélioration des conditions de vie des orphelins et des enfants de rue: La maison des enfants Bethsaida ouverte à Lomé

Une cérémonie d’inauguration de la Maison des Enfants Bethsaida s’est déroulée le 28 juin 2024, à Lomé. Œuvre de l’association Bethsaida, cette maison vise à offrir aux enfants orphelins et de rue un logement sûr et à long terme dans le but de favoriser leur réinsertion sociale et leur développement personnel.

La problématique des enfants orphelins et de rue au Togo constitue un défi majeur pour le pays. Ces enfants souvent issus de milieux défavorisés, sont confrontés à des conditions de vie précaires, à l’abandon familial, à la pauvreté et à un accès limité à l’éducation.

Dans ce contexte, l’association Bethsaida s’est engagée depuis plus de trois ans dans des actions visant à soutenir et à améliorer la vie de ces enfants, notamment à travers la distribution de kits alimentaires et scolaires, ainsi que des activités de sensibilisation auprès des enfants, des parents et des enseignants.

Malgré tous ces efforts louables, il est devenu évident que des solutions à plus long terme sont nécessaires pour assurer une réinsertion réussie de ces enfants dans leur famille d’origine et dans la société en général.

C’est dans cette optique que la Maison des Enfants Bethsaida a été créée depuis le 17 février 2022 et inaugurée ce 28 juin 2024.

Située dans le quartier Anomé, dans la commune Agoè-Nyivé 1, la Maison des Enfants Bethsaida a pour objectif de fournir un environnement sécurisé et propice au développement des enfants orphelins et de rue.

A travers divers programmes éducatifs et psychologiques, elle offre aux enfants les outils nécessaires pour reconstruire leur avenir et réintégrer la société. La maison dispose d’une capacité d’accueil de plus de 18 lits pour les filles et de 12 lits pour les garçons, assurant ainsi un espace adapté à leurs besoins.

A l’occasion, le président de l’association Bathsaida, M. Franklin Laodjassondo, a raconté l’histoire de la naissance de cette maison.

« Tout a commencé lorsque mon épouse suivait le témoignage d’un pasteur qui expliquait comment il était devenu fondateur d’un orphelinat en République Centrafricaine : lors d’ un journal télévisé, rappelle t-il, on diffusait des images de la guerre en Centrafrique, montrant un enfant pleurant ses deux parents tués par les belligérants. Voyant la souffrance de cet enfant, le pasteur a entamé une discussion avec son créateur qui lui a posé la question : qui va s’occuper de cet enfant ? » Le pasteur a d’abord répondu que des ONG européennes s’en occupaient déjà, mais Dieu lui a reposé la question. Cette fois-ci, le pasteur a répondu que les hommes d’ affaires riches du pays s’ en occupaient. A la troisième reprise, Dieu lui a posé la même question, et finalement, il a compris qu’il devait être la solution pour ces enfants victimes de la guerre. Après une entente avec sa femme, ils sont allés en RCA pour créer un centre d’accueil et prendre soin de ces enfants. « Touchée par ce témoignage, ma femme m’en a parlé et nous nous sommes posé la question pourquoi Dieu voit tous ses enfants en difficulté et cherche qui envoyer ? ». « Immédiatement, c’est devenu un fardeau pour nous et nous avons prié pour tous ces enfants en difficulté jusqu’ à un jour d’hiver où mon épouse, dans sa chambre avec la cheminée allumée sous sa couverture, dormait paisiblement lorsqu’elle entendit une voix audible : toi, tu as une cheminée, une couverture et un toit pendant que mes enfants sont dans la rue. Ma femme m’en a parlé et cette situation des orphelins et des enfants de rue est devenue notre quotidien. Ayant toujours ce fardeau en moi, j’ ai remarqué l’ orphelinat qui était dans mon quartier à Kara depuis longtemps. J’ ai eu à cœur de faire des dons à cet orphelinat jusqu’à devenir un partenaire de plusieurs orphelinats. Par la suite, nous avons organisé des sorties, communément appelées actions sur le terrain, pour soutenir les couches défavorisées avec des vivres et des non-vivres, des kits scolaires, et pour annoncer la bonne nouvelle de Jésus Christ à travers ces activités », a-t-il laissé entendre.

Et de lancer un appel à toutes les bonnes volontés à les soutenir. « Nous avons besoin de votre aide, que ce soit financièrement, matériellement ou par votre temps et vos compétences. Chaque geste compte et peut faire une différence significative dans la vie de ces enfants.

Il faut souligner que cette cérémonie a pris fin avec la visite des infrastructures de la Maison.

ALI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *