Togo : Plusieurs dizaines de Kilogrammes de drogues et produits illicites saisis incinérés

Une opération de destruction par incinération de drogues et autres produits illicites saisis par les forces de défense et de sécurité s’est déroulée ce 28 juillet 2022, à Lomé. Elle s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale contre l’abus et le trafic illicite des drogues observée chaque 26 juin. C’est le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et de la Législation, M. Pius Kokouvi Agbétomey qui a procédé à la mise à feu de ces produits contrefaits et illicites. Cette opération s’est déroulée en présence des membres des services techniques partenaires de lutte contre l’usage et la commercialisation des drogues et des stupéfiants, des organisations internationales et de la société civile.

Avant la mise à feu proprement dite, l’assistance a eu droit à une présentation de ces drogues et produits illicites saisis. Elle a également, observé un test de confirmation sur un échantillon de drogues, réalisé par le laboratoire de la police scientifique. Tout ce processus s’est déroulé sous le regard d’un huissier de justice qui a dressé un procès-verbal à l’issue de l’opération d’incinération.

Les drogues et autres produits illicites détruits se présentent en kg comme suit : 239.62235 de cocaïne, 0, 00278 de crack cocaïne,  152,75 d’ éphédrine, 7,02808 d’héroïne, 1,5199 de Méthamphétamine, 7062,96086 de cannabis, 2,30 d’Acéthylmorphine, 0,079 de khat, 0,03115 de kétamine, 3080,64452 de psychotropes, 31.124,02518 de médicaments illicites, 5187,01 de cigarettes illicites, 10,7515 de papiers à fumer, 3953,55 de produits de tabac illicites, 7062,05 et 654 bouteilles de boissons frelatées, 161,28 de pâtes dentifrices et 900 litres d’éthanol.

Le Garde des Sceaux (1er en costume à gauche) témoin de l’incinération)

A cette occasion, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et de la Législation, M. Pius Kokouvi Agbétomey, a signifié que c’est un acte d’une haute portée significative non seulement sur le plan moral mais aussi sur le plan matériel dans la mesure où chaque année, l’incinération de drogues se fait en ces mêmes lieux pour monter l’importance de la lutte que le gouvernement a engagé au travers des organes contre le trafic de stupéfiants.

«  La démonstration qui se fait chaque année, montre que le gouvernement est à pied d’œuvre pour protéger la société dans toutes ses composantes et surtout la jeunesse qui constitue le pilier de développement de la nation contre ce fléau qui a des conséquences néfastes sur le développement de notre pays. C’est un problème de santé publique parce que les jeunes qui s’adonnent à la consommation de ces produits ne se rendent pas compte qu’ils s’autodétruisent. Il faudrait protéger cette jeunesse qui est très vulnérable », a-t-il indiqué.

Pour le Garde des Sceaux, la lutte contre l’abus et le trafic illicite des drogues doit être ardue. Ceci, pour démontrer que le gouvernement  ne baisse pas les bras et soutiendra toujours ces efforts pour que cette lutte continue.

Vue partielle des forces de défense et de sécurité présentes lors de l’incinération

« Le gouvernement, sous l’impulsion du Chef de l’État tient fortement à la protection de la jeunesse. C’est pourquoi tous les efforts seront faits pour continuer cette lutte qui est une lutte acharnée », a-t-il laissé entendre.

Le secrétaire permanent du Comité National Anti-Drogues (CNAD), le Colonel Kossi Amayi, a indiqué que la journée Internationale de lutte contre l’abus et le trafic illicite des drogues constitue une occasion pour le gouvernement de renouveler son adhésion aux différentes conventions internationales communautaires et sensibiliser la population surtout la jeunesse sur les risques et les conséquences de la consommation des drogues.

Abordant dans l’optique du thème de cette année qui est : « Relever le défi de la drogue dans les crises sanitaires », il a fait savoir que le Togo à travers le Comité National Anti-Drogues continue de garantir à sa jeunesse d’évoluer dans un environnement sain et sécurisé.

Le secrétaire permanent du CNAD (1er à droite) entouré de quelques invités

A cet effet, le secrétaire permanent du Comité National Anti-Drogues exhorte les parents à assumer leurs responsabilités et à redoubler de vigilance afin de protéger leurs enfants contre ce fléau.

Il a témoigné sa gratitude au Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé pour toutes les actions entreprises qui ont permis à notre pays de lutter efficacement contre ce fléau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *