Journée Internationale des Micros, Petites et Moyennes Entreprises : La ministre Rose Kayi Mivedor-Sambiani invite les institutions financières à changer de paradigme pour permettre aux TPME d’avoir un meilleur accès au financement nécessaire

Chaque 27 juin, le monde entier célèbre la Journée Internationale des Micros, Petites et Moyennes Entreprises (MPME). Le thème retenu pour cette édition au Togo pour commémorer cette journée pour la deuxième fois consécutive est : « Construire une Résilience Collective des TPME pour un meilleur accès au financement et aux marchés».

Dans son discours de circonstance, la ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Consommation Locale, Mme Rose Kayi Mivedor, épouse Sambiani, a rappelé les efforts du gouvernement en matière de promotion des TPME et invite les institutions financières à changer de paradigme pour leur permettre d’avoir un meilleur accès au financement nécessaire pour tirer profit du processus de transformation structurelle de l’économie enclenchée par le Gouvernement.

Instituée par l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) le 06 avril 2017, cette journée a pour objectif principal de sensibiliser l’opinion publique sur l’importance des Micros, Petites et Moyennes Entreprises (TPME) dans la concrétisation des Objectifs de Développement Durable d’une part, et d’autre part, constitue une tribune de réflexion sur les défis à relever ainsi que les perspectives de croissance des TPME. Elle se veut surtout une occasion de reconnaissance de l’impact des MPME et de célébration des femmes et des hommes qui managent ces entreprises.

Ainsi, à l’instar des autres pays au niveau mondial, le Togo commémore pour la deuxième année consécutive, la « Journée Internationale des Micros, Petites et Moyennes Entreprises ».

A l’occasion, la ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Consommation Locale, Mme Rose Kayi Mivedor-Sambiani, a indiqué qu’à l’instar de tous les pays en développement, le tissu économique au Togo est composé à plus de 90% des TPME, avec une contribution à la formation du PIB à hauteur de 40% et 60% en termes de création d’emplois.

« Une TPME crée en moyenne 03 emplois, soit 75% des emplois dans le secteur privé sont créés par l’ensemble des TMPE au Togo. Les petites entreprises sont également le cadre de formation de notre jeunesse », a-t-elle fait savoir.

Pour la ministre Mivedor, cette Journée Internationale des TPME est une occasion particulière de reconnaître le rôle essentiel de cette catégorie d’entreprises et d’impulser un environnement favorable à leur croissance.

Elle a souligné que le Gouvernement, sous le leadership du chef de l’Etat, ne ménage aucun effort pour la promotion des TPME dans le pays afin de renforcer ces acteurs majeurs du tissu économique.

Dans cette dynamique, la ministre a citéles efforts du Gouvernement en matière de promotion des TPME, notamment l’adoption de la charte des très petites, petites et moyennes entreprises par décret n° 2021-085/PR du 25 août 2021 qui permet la mise en place des mesures de soutien et d’accompagnement appropriées aux TPME en raison de leur vulnérabilité ; la création de l’agence nationale de développement des Très Petites, Petites et Moyennes Entreprises (ADTPME) qui vise à centraliser et piloter toutes les initiatives de soutien aux TPME ; l’adoption de la loi relative au Partenariat Public Privé qui retrace clairement la collaboration entre l’Etat et le secteur privé national ; la création d’un cadre de concertation entre l’Etat et le secteur privé chargé d’examiner et d’apporter des solutions idoines aux préoccupations du secteur privé ; l’accès à la commande publique ; les différents programmes et politiques mis en place en faveur de l’artisanat et de l’entreprenariat des jeunes.

« Certes les défis sont immenses, notamment les difficultés d’accès aux marchés, le faible niveau des fonds propres, la concurrence accrue voire déloyale, et l’accès limité au financement. Mais, les opportunités sont là !   Elles résident dans le processus de transformation structurelle de notre économie, décrit dans la Feuille de route gouvernementale », a-t-elle relevé.

A cet effet, elle a invité les institutions financières à changer de paradigme pour permettre aux TPME d’avoir un meilleur accès au financement nécessaire pour tirer profit du processus de transformation structurelle de l’économie enclenchée par le Gouvernement.

Il faut souligner que dans le cadre de la commémoration de cette journée, plusieurs activités sont organisées du 27 juin au 2 juillet sur la thématique retenue, afin d’offrir l’opportunité aux participants de mener des réflexions sur l’accès au financement des TPME d’une part, et la contribution des grandes entreprises au développement des TPME d’autre part.

Cette célébration sera aussi l’occasion de lancer la plateforme digitale d’adhésion à la charte des TPME, condition nécessaire pour bénéficier des mesures d’aides et de soutien prévues par ladite chartesur le plan de la fiscalité, de l’accès à la commande publique, de l’accès au financement.

La ministre Mivedor-Sambiani exhorte, à cet effet, les dirigeants des TPME en particulier et tous les acteurs du secteur privé en général ainsi que leurs partenaires techniques et financiers à participer activement aux travaux et aux échanges afin de dégager les propositions susceptibles de permettre aux TPME d’accroitre leur compétitivité et leur contribution à la création de richesse dans le pays.

ALI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *