Remise de jeunes plants de cacaoyers, caféiers et d’agroforestiers et lancement du projet New Génération Café et Cacao Kloto: Le CCFCC sous la responsabilité de Mr Enselme Gouthon SG du Comité parrain de l’événement

Une cérémonie officielle de remise de jeunes plants de cacaoyers, de caféiers et d’agroforestiers et de lancement du projet New Génération Café et Cacao Kloto pour les jeunes des trois communes s’est déroulée ce 8 juin 2024, à Tové, à Kpalimé.

Offerts par l’ONG Avenir de l’Environnement (ADE) en partenariat avec le Comité de Coordination pour les Filières Café et Cacao (CCFCC) et la Fondation Kloto Missahoé, ces jeunes plants environ 138.000 permettront aux producteurs des deux filières de renouveler leurs anciennes plantations.

En ce qui concerne le projet New Génération Café et Cacao Kloto pour les jeunes des trois communes, il s’inscrit dans la dynamique de relance des deux filières café et cacao insufflée par le Chef de l’Etat, Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République lors de son passage en 2007 dans ces deux filières café et cacao.

Ce projet a pour but d’inciter les jeunes femmes et hommes à la cacaoculture et à la caféiculture avec les méthodes d’agroforesterie, d’agroécologique respectueuses de l’environnement et le développement de l’entreprenariat vert (valoriser les sous-produits de la plantation par le producteur lui-même à travers la transformation pour un revenu supplémentaire) tout en assurant la durabilité écologique et économique de sa plantation en tant qu’entreprise.

Il est composé de trois grands volets répartis sur 4 ans minimum. Il s’agit en première année d’accompagner les jeunes dans l’installation de leurs plantations cacaoyères et caféières dans un système agroforestier, en deuxième et en troisième année l’appui au jeune pour le suivi et la gestion de la plantation et enfin la quatrième année l’appui à l’entreprenariat (formation sur la transformation des produits agricoles).

Dans le cadre de ce projet, 20 jeunes ont été lancés sur le terrain, afin de devenir d’ici quatre ans de véritables cacaoculteurs, caféiculteurs et entrepreneurs dans le secteur agricole.

« Un bilan sur la période de 2021 à 2024 nous montre que 412. 500 jeunes plants ont été produits sur le site de Tové Agbessia, dont 261. 000 jeunes cacaoyers, 104. 500 jeunes plants de caféiers et 47. 000 jeunes plants agroforestiers. En termes de plantation, de 2021 à 2023, plus de 147 hectares de cacaoyers ont été renforcés, ainsi que 38 hectares de caféiers », a fait savoir le directeur général de l’ONG ADE, M. Prince Yawo TEFE.

Selon lui, la vision du premier responsable de ce pays pour le projet New Génération est d’enrôler 1000 jeunes entrepreneurs en cacaoculture et en caféiculture par préfecture dans la région des plateaux d’ici 2030.

Il a saisi cette occasion pour remercier tous les partenaires qui ont accepté d’accompagner la direction générale de l’ONG Avenir de l’Environnement dans cette vision noble.

Au nom du secrétaire général du CCFCC, M. Amecy a exprimé sa reconnaissance au directeur général de l’ONG Avenir de l’Environnement (ADE) pour l’invitation qu’il a adressée au Secrétaire Général du CCFCC et la rigueur qu’il met à respecter le partenariat qui lie leurs deux structures.

« Nous sommes heureux de constater comment notre investissement s’est transformé, comme prévu en plants qui vont être distribués à des productrices et à des producteurs pour être porté en terre en vue de renouveler et d’agrandir nos espaces cultivés en cacao. Le plus grand résultat que nous attendons des récipiendaires est de voir ces plants dans deux ou trois ans porter beaucoup de fruits de qualité. C’est en cela que l’appui technique et financier du CCFCC aura produit un retour sur investissement pour le grand bien de tous les acteurs, en commençant par eux-mêmes », a-t-il déclaré.

Créée le 24 novembre 2003, l’ONG Avenir de l’Environnement (A.D.E), l’un des acteurs des deux filières café et cacao, intervient sur les problématiques de l’agriculture durable mettant l’accent sur la fertilité des sols, la promotion de l’agroforesterie dans les plantations caféières et cacaoyères, la foresterie, la protection de l’environnement et la promotion des organisations paysannes dans les deux filières.

ALI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *