Prévention et promotion de la santé: La 5ème édition des « universités du 3ème âge » officiellement ouverte

La 5ème édition des « Universités du 3ème âge » a été officiellement ouverte ce 1er mars 2024, à Lomé. Placée sous le thème: « Tenir les promesses envers les personnes âgées », cette édition invite chacun en ce qui le concerne à œuvrer pour la promotion des droits des séniors notamment le droit à l’information et l’éducation pour la santé.

Initiées depuis 2017 par l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM), les « Universités du 3ème âge » ont pour objectif de créer un cadre, d’information, d’échanges et de sensibilisation sur la santé et le bien-être des personnes âgées et de mobiliser les acteurs du 3ème âge pour la prévention et la promotion de la santé chez les séniors.

Cette initiative parfaitement en phase avec les actions du gouvernement s’inscrit dans le cadre de sa politique de prévention et de promotion de la santé au profit de ses cibles dans un contexte de mise en place de l’assurance maladie universelle en cours d’implémentation dans notre pays.

Pour cette édition, l’événement aura lieu dans cinq (5) villes du pays, à savoir Lomé (1er mars), Kpalimé (4 mars), Sokodé (7 mars), Kara (9 mars) et Dapaong (12 mars). Une opportunité pour les personnes âgées de ces localités qui n’ont pas encore accueilli cet évènement de profiter de ces nombreux avantages.

Au cours de cette journée consacrée aux séniors, les thèmes sur la nutrition chez les sujets diabétiques et hypertendus du 3ème âge, les dangers de la consommation de faux médicaments et de l’alcool chez les personnes âgées et l’assurance maladie universelle vont meubler les communications et échanges qui seront animés par les éminents panelistes.

Selon le représentant de la directrice générale de l’INAM, Dr Folly Denkey, les « universités du 3ème âge » sont une occasion pour l’INAM et ses partenaires de rappeler aussi à leurs chers ainés leurs devoirs.  C’est pourquoi, a-t-il poursuivi, en plus des thèmes en lien avec la santé et le bienêtre, le rôle des personnes âgées pour la cohésion sociale au sein des communautés sera également développé.

Il a souligné qu’au  Togo, la situation des personnes âgées occupe une place de choix dans la politique d’inclusion sociale du gouvernement. Nombreuses sont les actions qui sont menées en faveur des séniors pour leur permettre de mieux s’intégrer au sein de la société et de vivre décemment, a-t-il fait savoir.

« Parmi ces actions nous citons entre autres, la construction et l’aménagement en cours de deux maisons de retraités à Lomé et à Kara, la mise sur pied du conseil national des personnes âgées, sans oublier les appuis ponctuels pour les prises en charge diverses des personnes âgées », a-t-il relevé.

Dr Denkey a ajouté que le Chef de l’Etat dans sa volonté d’offrir un meilleur accès aux soins de santé de qualité à toutes les couches de la population a décidé de mettre en place l’Assurance Maladie Universelle (AMU). La promesse la plus engageante, qui ne laisse personne de côté est devenue une réalité depuis le vote de la loi instituant l’assurance maladie universelle le 18 octobre 2021, a-t-il laissé entendre.

 » Désormais ceux qui demandaient à quand le tour des autres ?  La réponse est à présent claire :  personne ne sera laissé pour compte, actifs et retraités, jeunes et personnes âgées, citadins et ruraux, etc. nous sommes tous concernés ou couverts par l’assurance maladie publique. Les personnes âgées étant plus exposées aux pathologies sont les premiers bénéficiaires de l’assurance maladie et nous le verront dans la présentation que l’INAM fera ici sur la prise en charge des personnes âgées. Les avantages de l’assurance maladie ne sont plus à démontrer, ceux qui l’ont déjà expérimenté peuvent en témoigner.  L’assurance maladie non seulement permet aux bénéficiaires de se soigner mais aussi est un mécanisme de cohésion et de justice sociale », a-t-il déclaré.

Il a, à cet effet, renouvelé ses remerciements au Chef de l’Etat, au Premier ministre et à son gouvernement pour les multiples projets et programmes réalisés en faveur des personnes âgées.

Le représentant du ministre de l’Accès Universel aux Soins, M. Issa Aboubakar, a félicité l’Institut National d’Assurance Maladie pour avoir tenu, bon an mal an, cette promesse d’organiser ces journées.

Selon lui, cette initiative se veut un rendez-vous , de réflexion, d’information et de sensibilisation sur la santé  et le bien-être des personnes âgées. C’est aussi une occasion de rencontres et retrouvailles entre personnes âgées , des causeries- débats animés par des spécialistes de renoms sur des thèmes variés en lien avec le troisième âge.

ALI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *