3e jour des Evala 2023: Finale à Tchitchao, Danse à Pya et à Tcharè en présence du Chef de l’Etat

Ouvertes samedi, les luttes traditionnelles Evala dans la préfecture de la Kozah, ont pris leur vitesse de croisière, ce lundi 10 juillet 2023, avec la toute première finale de l’édition 2023 à Tchitchao que le Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé a suivi de bout en bout.
Cette troisième journée a été, également, marquée par des préliminaires dans plusieurs cantons, mais aussi et surtout, par la danse des Evala et encadreurs à Pya et à Tcharè, toujours en présence du Président de la République.


Le canton de Tchitchao a livré sa finale des Evala 2023, ce lundi 10 juillet 2023 sur le terrain cantonal à Gnanzidah où le Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé est arrivé à 9h30. Il a été accueilli par des chefs traditionnels, cadres du milieu et autorités présentes sous les ovations du nombreux public qui a pris d’assaut le site de la manifestation.


Aussitôt installé, le Président de la République a admiré les prestations des encadreurs et des femmes qui, pour exalter les lutteurs, qui pour saluer sa politique de paix, de développement, d’inclusion sociale et de revalorisation des traditions ancestrales.


Dans l’arène, la coalition Bou-Fatou était aux prises avec celle de Kigbèling-Hazé-Lohou. Torse nu, les lutteurs s’empoignaient sous le regard crispé de leurs parents et amis, partagés entre l’espoir de la victoire et la crainte de la défaite.

Très vite, le camp Kigbèling-Hazé-Lohou affiche ses ambitions en terrassant à plusieurs reprises au grand bonheur et à la satisfaction de ses supporters qui exultaient à chaque victoire.
Malgré les tentatives de revanche, la partie va se solder par la victoire définitive de la coalition Kigbèling-Hazé-Lohou par 33 victoires contre 28 pour Bou-Fatou.


En début d’après midi, le Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé, s’est rendu au marché de Tcharè où a lieu la danse des Evala tenant lieu du lancement des manifestations dans ce canton.
Il a assisté à une véritable démonstration aussi bien de la part des lutteurs que de leurs aînés, comme cadets, qui ont si bien prouvé leur talent de bons danseurs comme on le leur reconnaît d’ailleurs.


Saupoudrés de talc et coiffés des casquettes surplombées des plumes d’oiseaux rares, ils rythmaient muscles, les bras et pectoraux à la cadence des chants spécifiques au rite, alors que sur les épaules de certains encadreurs pendaient les chiens sacrificiels qui serviront pour les cérémonies dans les sanctuaires.


Après Tcharè, le Président de la République a apprécié également la danse des Evala du canton de Pya qui a eu lieu au marché de Pya -Hodo. Là aussi, ce fut un carnaval envoûtant qui a emballé tout le monde et qui s’est même poursuivie après le départ du Chef de l’État.


Aussitôt après la danse, Faure Essozimna Gnassingbé a assisté sur le terrain du CEG Pya Akéi aux préliminaires entre les Evala de Akéi contre ceux de Lao et sur celui de Gnama entre les lutteurs dudit village contre ceux de Kioudè.

ALI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *