Média : Afrique Libre magazine désormais au TOGO

Dans le contexte de la mondialisation et de la globalisation, il est important que le continent trouve son chemin pour exister, pour être libre, indépendant. C’est la mission du magazine panafricain Afrique Libre.

Les pères fondateurs ont voulu une Afrique prospère fondée sur la croissance inclusive et le développement durable. Un continent intégré, uni sur le plan politique et ancré dans les idéaux du Panafricanisme et la vision de la Renaissance africaine. Mais tout cela n’est possible que si le Berceau de l’homme devient une entité libre.


C’est le crédo d’Afrique Libre, un magazine d’obédience panafricaniste, dirigée par le jeune camerounais Farel Nken, également directeur de plusieurs autres structures ayant fait leur preuve dans leurs domaines respectifs.

C’est le cas par exemple de PROCOMM & TECH, la structure éditrice d’Afrique Libre dont l’administrateur, directeur général aux côtés de plusieurs actionnaires. Passons.


Ce dernier revient pour Reperesdafrique, sur les raisons qui ont motivées la création de ce magazine.


« Il est vrai q’aujourd’hui notre continent a une multitude d’organes de presse. Comme vous le constatez, il y a des organes à la merci des hommes politiques, de certains Etats, de certains lobbyistes. Mais aujourd’hui nous sommes dans une posture où nous voulons apporter quelque chose de nouveau. Afrique Libre Magazine c’est pour la promotion de ceux qui marquent l’Afrique et pour un continent qui bouge », résume Farel Nken.

Farel Nken, directeur de publication du magazine Afrique Libre

Et d’ajouter : « Je pense que l’Afrique avait besoin d’un magazine qui fait essentiellement la promotion de ceux qui se battent pour que notre continent devienne un continent émergent. Et c’est suite à cela que le groupe de communication PROCOMM &TECH, dont je suis à la tête, administrateur directeur général, à trouvé donc opportun de lancer un nouveau magazine africain ».

Aujourd’hui, le premier défi du continent est de tout reconstruire. Raison pour laquelle ledit Afrique Libre magazine n’a pas de cibles prioritaires. Tout est urgent.


« Le magazine cherche à faire en sorte que nous devenons autonomes à tous les niveaux, que nous puissions créer plus d’industries, afin d’être libres, de tous ce qui peut venir de l’extérieur. Afrique Libre magazine est en train de mener un combat et nous pensons que petit-à-petit nous y arriverons », insiste son directeur de publication.


Les hommes d’affaires togolais ont donc une occasion à saisir afin de mieux se faire connaître de l’extérieur, à l’international. Farel Nken séjourne notamment à Lomé dans le cadre de la préparation d’un nouveau numéro, mettant à leur disposition des pages pour leur publicité. Celle-ci permet d’augmenter les ventes, mais aussi d’augmenter sa visibilité pour sensibiliser les consommateurs à ses produits ou services. Elle aide également à augmenter le trafic sur son site internet auprès d’une audience qui est susceptible d’acheter ce qu’ils proposent.

ALI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.