Journée Mondiale des Océans : L’ONAEM sensibilise les acteurs du domaine maritime sur les bonnes pratiques de protection des océans

L’Organisme National chargé de l’Action de l’Etat en Mer (ONAEM) a organisé ce 8 juin 2022, à Lomé, un atelier de sensibilisation à l’intention des acteurs du secteur public que privé, de la société civile. Cette activité qui s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée mondiale des océans, vise à les sensibiliser sur les bonnes pratiques de protection, d’exploitation et de conservation des océans.

En effet, la Journée Mondiale des Océans est célébrée le 8 juin de chaque année en vertu de la résolution 63/111 du 5 décembre 2008 de l’assemblée générale des Nations Unies. Les manifestations marquant cette journée sont l’occasion pour rappeler l’importance des océans, l’impact des actions humaines sur l’océan, mobiliser et unir les populations du monde sur un projet de gestion durable des océans de notre planète.

Pour cette édition 2022, le thème retenu est : « Revitalisation : action collective pour l’océan ». Ce thème s’inscrit dans le cadre de la décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable (2021-2030), et autour duquel se déroulera la Conférence sur les océans qui se tiendra à Lisbonne du 27 juin au 1er juillet prochain.

Au Togo, pour célébrer cette journée, l’ONAEM a organisé un atelier de sensibilisation à l’endroit des acteurs du secteur public que privé, de la société civile afin d’œuvrer collectivement pour la protection et l’exploitation durable des océans.

Il s’est agi de sensibiliser les acteurs à la revitalisation des bonnes pratiques d’exploitation et de conservation des océans ; encourager les acteurs du domaine maritime à une action collective pour les océans ; et de coordonner la mobilisation des acteurs et des exploitants du domaine maritime à mener des initiatives innovantes visant à assurer la protection des océans.

Le chef de cabinet du Haut Conseil pour la Mer, M. Laré Penn, a souligné que le Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé, dans sa volonté de mutualisation des différents acteurs de l’écosystème maritime togolais, a créé l’Organisme National chargé de l’Action de l’Etat en Mer (ONAEM) afin de mieux contribuer au développement de l’économie bleue.

Depuis sa création, a-t-il fait savoir, l’ONAEM a élaboré et fait adopter des règles obligatoires, ainsi que des recommandations et des lignes directrices, afin de protéger le milieu marin contre tout impact négatif potentiel des activités de transport maritime.

A cet effet, le chef de cabinet a exhorté tous les acteurs du domaine maritime à s’approprier le thème de la journée mondiale des océans de cette année : « Revitaliser les océans par l’action collective » en participant pleinement à des activités de protection du littoral et en réfléchissant à des moyens de mieux protéger les écosystèmes marins pour la promotion de l’économie bleue et pour les générations à venir.

Le représentant du ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières, Dr Paul Kudadze Kodjo, a indiqué que le Togo s’est engagé dans l’adaptation de son dispositif de prise en charge de toutes les questions liées à la sécurité environnementale, notamment à la lutte contre la pollution et à l’érosion côtière qui menacent les écosystèmes du littoral  en élaborant avec l’appui des partenaires au développement, des outils stratégiques de développement maritime et côtier, notamment : la loi relative à la protection et à la mise en valeur du littoral ; le schéma directeur d’aménagement du littoral ; l’étude sur la mise en place d’un système d’alerte précoce météo marin ; l’observatoire national du littoral ; la restauration des écosystèmes littoraux et l’accompagnement des communautés riverains en vue de leur résilience face aux changements climatiques.

« Mesdames et Messieurs les opérateurs du secteur maritime togolais, de vos actions quotidiennes dépend soit, la préservation, soit, la dégradation de notre patrimoine commun qu’est l’océan. Votre présence ici aujourd’hui dénote déjà de votre volonté à accompagner le gouvernement togolais à réussir le pari de la gestion rationnelle de son espace maritime », a-t-il lancé.

ALI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *