Togo : Le SIFA accorde du financement à deux instituts de formation professionnelle

Une cérémonie de signature de deux conventions de financement s’est déroulée ce 18 mai 2022, à Lomé entre le SIFA et les ministères chargés de l’Agriculture et de l’Enseignement. D’un montant de 6 millions d’euros, soit 4 milliards de F CFA, elles sont destinée à la mise en œuvre de deux projets par deux institutions prestataires d’enseignement technique et de formation professionnelle que sont l’Institut National de Formation Agricole (INFA) de Tové et l’Institut des sciences technologiques, économiques et administratives (FORMATEC).

En effet, le programme SIFA (Initiative pour le développement des compétences en Afrique) est une initiative pour le développement des compétences en Afrique. La Commission de l’Union Africaine et le gouvernement allemand en sont les initiateurs dans le but de renforcer les perspectives professionnelles des jeunes africains sur le continent africain.

Il comporte deux volets, l’un technique et l’autre financier. L’Agence de Développement de l’Union Africaine (ADUA-NEPAD) est l’organe de mise en œuvre du volet financier appelé « mécanisme de financement, SIFA FC », financé par la banque de développement allemande KFW.

La phase pilote de SIFA FC a été lancée en 2017 et comprend à ce jour, 8 pays dont le Togo qui a rejoint le programme en cours d’année 2018.

Le guichet 1 de la subvention SIFA dont bénéficie le Togo s’élève à 3 millions d’euros par projet, assortis de la conditionnalité de mise à disposition d’une contrepartie financière de 10% du financement, à investir dans la réalisation des activités du projet.

Ce guichet a été lancé au Togo en mars 2019. Et à l’instar des autres pays pilotes, il a été soumis à un processus de candidature en deux étapes. La première a consisté à l’élaboration par les candidats de Notes conceptuelles ou propositions préliminaires de projets suivis de présélection ; et la seconde, il s’est agi de faire la proposition complète de projets suivi de sélection.

A l’issue de la première étape, 23 notes conceptuelles ont été soumises dans le système électronique de candidature en ligne SmartME et ont fait l’objet de présélection de 3 propositions de projets. La sélection finale en a retenu 2, celui de l’Institut des Sciences Technologiques, Economiques et Administratives (FORMATEC) et de l’Institut National de Formation Agricole (INFA) de Tové.

Ces deux institutions ont élaboré des projets qui répondent aux critères du guichet 1, qui vise de grands projets d’investissement dans les infrastructures et l’équipement pour accroitre les capacités d’accueil et de développement des compétences des jeunes.

Ainsi, la construction de nouvelles infrastructures pédagogiques, la réhabilitation d’anciennes structures, et l’équipement en mobiliers et outils didactiques et technologiques de pointe, vont consommer 95% de l’enveloppe financière et les 5% restants seront destinés au renouvellement des curricula, à la formation des formateurs et à des bourses ou aides scolaires.

Au nom du ministre des Enseignements Primaire, Secondaire, Technique et de l’Artisanat, le ministre délégué chargé de l’Enseignement Technique et de l’Artisanat, M. Kokou Eké Hodin, a souligné que ce projet va permettre à FORMATEC, une institution privée de formation technique et professionnelle de former 1273 étudiants avec une enveloppe de 3 millions d’euros et ceci sur trois années.

Selon lui, Ce projet rentre pleinement dans la vision du Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé qui est édicté dans la feuille de route gouvernementale et porté par le Projet P.9 et P.10 en l’occurrence l’augmentation des capacités d’accueil  et le renforcement de l’amélioration de la qualité de la formation technique et professionnelle.

Il a émis le vœu que l’institut puisse respecter les consignes et les critères qu’il a pu remplir, les engagements pris dans la convention afin d’implémenter d’une manière excellente ce projet  et faire bénéficier la jeunesse togolaise des atouts de contrat qui sans nul doute permettront aux bénéficiaires élèves, jeunes de se former  et également d’être insérés professionnellement.

Le ministre Hodin a remercié le NEPAD pour avoir fait confiance au Togo et permis que les instituts de formations puissent concourir et les bailleurs, notamment la KFW et les autres qui ont pu accompagner d’abord la conception, le choix des candidats et également autoriser que ce fonds puisse etre mis à disposition des écoles sélectionnées.

« Nous sommes convaincus que, et le FORMATEC, de même qu’INFA de Tové vont implémenter complètement et bénéficier donc de la confiance des partenaires et des efforts que vous avez fournis. Je voudrais saluer ces deux institutions qui ont pu concourir et emporté les prix et honorer ainsi notre pays le Togo qui est maintenant le 8e des pays à bénéficier du projet SIFA », a-t-il déclaré.

Le représentant du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement Rural, M. Dindiogue Konlani, a indiqué que cette convention de financement accordé à l’INFA de Tové, d’un montant de 3 millions d’euros, soit 2 milliards de F CFA, vise à augmenter non seulement les capacités d’accueil des jeunes, des femmes et des groupes vulnérables en construisant et en équipant des infrastructures pédagogiques mais aussi et surtout à mettre en place un complexe agroalimentaire, une unité agroéquipement pour la promotion de la mécanisation agricole, et une unité de gestion des déchets.

Par ailleurs, a-t-il ajouté, une attention particulière sera portée sur les curricula de formations adaptées aux besoins du marché de l’emploi et aux évolutions des nouvelles technologies qui soutiennent la productivité. A cet égard, le projet prévoit d’outiller les formateurs et apprenants à travers plusieurs actions de renforcement de compétences.

Selon lui, ce programme vient à point nommé pour répondre de manière inclusive et cohérente, aux défis de développement des compétences pour l’emploi et l’esprit d’entrepreneuriat des jeunes, des femmes et des groupes vulnérables.

« Le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement Rural se félicite de la concordance du programme SIFA avec la feuille de route gouvernementale Togo 2025 pour le secteur agricole qui traduit la vision de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, Président de la République Togolaise », a-t-il laissé entendre.

A cet effet, il s’est réjoui de l’excellence des liens de coopération bilatérale entre la République Fédérale d’Allemagne et le Togo et a témoigné toute la reconnaissance du gouvernement togolais pour les appuis multiformes que l’Allemagne ne cesse de leur accorder dans le secteur agricole et rural, et plus particulièrement dans le domaine de la formation professionnelle agricole.

M. Konlani a également félicité et encouragé l’INFA de Tové pour avoir été l’un des deux lauréats togolais de la compétition et à remercier les services techniques de son ministère et de celui de l’enseignement technique et de l’artisanat qui l’ont soutenu dans le processus de candidature qui était ouverte, bien entendu, aux institutions d’enseignement technique et de formation professionnelle tant publiques que privées dans 8 pays.

ALI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *