Fin des travaux du dialogue interprofessionnel sur la fiscalité : Pari gagné par l’OTR

L’Office Togolais des Recettes (OTR), a organisé les 20 et 21 janvier 2022, à Lomé, un dialogue interprofessionnel sur la fiscalité autour du thème « Décentralisation et fiscalité locale ». Ce thème a pour objectif de mieux capitaliser le savoir-faire opérationnel, d’acquérir les outils, les techniques, et aptitudes comportementales et de s’approprier les bonnes pratiques déployées selon les normes et standards internationaux.

Face aux enjeux de l’élargissement de l’assiette fiscale, d’accroissement des ressources des collectivités territoriales et aux diverses mutations dans le domaine de la fiscalité, il est impérieux de fédérer les énergies de tous les acteurs nationaux et internationaux en associant à cet effet, les professionnels, les universitaires, la société civile et les autres acteurs pour un partage mutuel d’expériences afin de proposer des solutions simples et adaptées aux réalités du pays.

C’est dans ce cadre que l’Office Togolais des Recettes (OTR) a initié le dialogue interprofessionnel sur la décentralisation et la fiscalité locale.

Ainsi, les deux jours de travaux ont permis aux participants d’affiner les stratégies et les mécanismes devant permettre de maximiser l’approvisionnement, le recouvrement et la disposition des ressources, notamment fiscales par les collectivités territoriales ; de proposer des stratégies efficaces pour promouvoir plus d’adhésion de la population au paiement des impôts en général et plus particulièrement les impôts locaux, gage du civisme fiscal et de l’amélioration de l’offre des services publics locaux par les collectivités territoriales.

Il s’est agi également de dresser une claire définition des rôles de chaque acteur pour le développement des communes.

Photo de famille à l’ouverture des travaux

Selon le Commissaire général de l’OTR, M. Philippe Kokou Tchodié, en initiant ce dialogue, son institution voudrait davantage accompagner les efforts du gouvernement dans le processus de décentralisation au Togo marqué par les élections locales de 20219, en recherchant les approches de solutions devant permettre aux collectivités territoriales d’améliorer efficacement l’offre de services publics aux communautés à la base.

Le représentant du ministre de l’Economie et des Finances, M. Kossi Tofio, a souligné que depuis longtemps, le manque de visibilité de la recherche isole certainement les chercheurs des populations et des professionnels en les empêchant de capitaliser et de s’approprier les résultats obtenus.

C’est le lieu pour l’ensemble des chercheurs, praticiens, professionnels, opérateurs socio-économiques, qui travaillent sur les problématiques inhérentes à la décentralisation et à la fiscalité locale, de présenter les résultats de leurs travaux de recherches, études ou expériences à partir d’approches et méthodologies variées et ce, quelle que soit la discipline et quel que soit le secteur ou le champ de compétence, a-t-il ajouté.

« Notre modèle de développement à la base est tributaire des grandes mutations de notre économie vers une économie du savoir, une économie citoyenne, une économie inclusive et une économie résiliente. L’enjeu est donc d’arrimer la recherche scientifique à tous ces changements de paradigme, seuls à même d’apporter les vraies solutions et les progrès nécessaires à une telle mutation, laquelle doit aller de pair avec la décentralisation », a indiqué M. Tofio.

Vue partielle des participants

A cet effet, il a remercié le Commissaire général et le comité de direction de l’OTR pour cette initiative qui vient renforcer le lien entre le monde professionnel et les académiciens ainsi que tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à l’organisation de cet événement.

ALI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *