Méthodologie de formation DACUM: Un accord de partenariat lie désormais le META et l’ACFP

Une cérémonie de signature de l’accord de partenariat entre le ministère délégué chargé de l’Enseignement Technique et de l’Artisanat (META) et l’Association Canadienne de Formation Professionnelle (ACFP), s’est déroulée ce 22 novembre 2021, à Lomé. D’une durée de trois ans renouvelable tacitement, ce partenariat a pour objectif de faire du transfert des compétences vers le ministère de l’Enseignement Technique et l’Artisanat pour conduire des analyses de métier pour élaborer des programmes de formation et aussi faire des processus d’évaluation et de certification.

En effet, la méthodologie DACUM est un système de développement et de management des compétences née dans les années 1960 au Canada dans un contexte où il y avait un boom économique et aussi beaucoup de diplômés qui ne correspondaient pas aux besoins des entreprises.

Elle a été introduite en Afrique depuis plus d’une vingtaine d’années en Afrique et adoptée par plusieurs gouvernements, des institutions telles que des centres de formation qui l’ont utilisé pour faciliter la formation, surtout dans le secteur de l’artisanat et dans le monde agricole par des fédérations d’artisans, des chambres de métiers, des chambres d’agriculture et par d’autres organisations professionnelles.

Selon le représentant du président de l’ACFP, M. Aboubakar Sawadogo, à travers la méthodologie DACUM, il s’agit de procéder à l’analyse d’une profession, d’un métier ou d’une occupation en tenant compte du contexte dans lequel ils se réalisent et à anticiper le développement pour que la main d’oeuvre qui sera formée soit adaptée aux réalités du monde économique de l’emploi pour les activités.

« Au Togo, nous sommes à plus d’une cinquantaine de personnes qui ont été formées à partir de 2013-2014 et ces personnes ont suivi déjà le module 1 qui concerne l’anayse du métier et le module 2 qui concerne le développement de programme de formation par compétence. Le Togo dans les semaines qui vont suivre sera le premier pays au monde en dehors du Canada où le module 3 du DACUM sera dispensé », a-t-il indiqué.

A cet effet, il a fait savoir que c’est un honneur pour son association de mettre en œuvre ce 3e module qui concerne l’évaluation et la certification, car c’est un pan de la formation selon les compétences qui est souvent négligé, où l’on met en œuvre les formations et après on se demande comment il faut les certifier alors que la certification doit commencer dès l’analyse et de concrétiser avec les qualifications acquises.

Le ministre délégué chargé de l’Enseignement Technique et de l’Artisanat, M. Eke Kokou Hodin, a souligné que cet accord de partenariat entre son département et l’ACFP pour la mise en place de la méthodologie de formation DACUM vient à point nommé pour donner aux formateurs les outils pédagogiques nécessaires à une formation de qualité des apprenants en vue de faciliter leur insertion professionnelle.

« C’est donc avec un coeur rempli de gratitude que je prends la parole pour adresser, au nom du gouvernement, tous mes sentiments de reconnaissance et de remerciement à tous ceux qui ont œuvré pour la naissance et l’effectivité de ce partenariat », a-t-il laissé entendre.

Selon le ministre Hodin, cet engagement scellé pour le bien de la communauté éducative, et particulièrement, du sous-secteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle répond parfaitement aux ambitions de la feuille de route gouvernementale 2020-2025, notamment en son dixième projet prioritaire qui vise l’amélioration de la qualité de l’enseignement, de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

Il a, à cet effet, exprimé ses sentiments de gratitude au Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, pour sa vision clairvoyante et son engagement à donner au secteur éducatif togolais les outils pédagogiques et les moyens nécessaires à sa modernisation.

Le ministre délégué a rassuré l’ACFP que son département prendra toutes les dispositions pour respecter les closes du présent accord.

ALI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *