Togo : Le BNCE-Togo dote la prison civile d’Atakpamé d’un nouveau bâtiment

Le Bureau National Catholique de l’Enfance (BNCE-Togo) a inauguré le 4 novembre 2021, à la prison civile d’Atakpamé (localité située à 160 km de Lomé), un nouveau bâtiment. Ce joyau construit avec l’appui de la Conférence Episcopale Italienne (CEI) s’inscrit dans le cadre du « projet d’appui à l’Humanisation des conditions de détention et renforcement de l’appui aux ECL de la prison Civile d’Atakpamé en République du Togo ». Il contribuera à améliorer les conditions de détention et à favoriser la formation des détenus en vue de leur réinsertion poste carcérale et la prévention de la récidive.

D’un montant global de 35.598.786 francs CFA, ce joyau équipé est composé d’une grande salle polyvalente, de deux bureaux et d’un bloc de toilettes.

La salle polyvalente servira d’atelier de formation et d’apprentissage en coutume, en cordonnerie, en vannerie, en tissage et en fabrication de savons. Cette salle servira aussi pour les séances d’alphabétisation.

Les deux bureaux sont destinés à l’écoute psycho-social des détenus et aux activités de développement de résilience.

Selon le directeur exécutif du BNCE-Togo, M.Afangnon Messan Tsandja, à travers ce geste, il s’agit de sensibiliser toutes les parties prenantes sur les droits des détenus et les conditions de détention et de susciter chez ces détenus l’envie d’apprendre un  métier en vue de leur réinsertion post carcérale.

Il indiqué que la surpopulation à la prison civile d’Atakpamé est due à l’exigüité des locaux entrainant souvent la prolifération des maladies contagieuses, ce qui a motivé son institution à la réalisation de ce joyau.

Coupure du ruban par le directeur de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion

M. Tsandja s’est estimé heureux de l’aboutissement des travaux entamés depuis décembre 2020 et s’est réjoui d’avoir contribué à l’amélioration des conditions de détention et de formation des détenus en vue de leur réinsertion post carcérale et la prévention de la récidive.

Le directeur exécutif du BNCE-Togo a invité toute la population à redonner une seconde chance aux détenus.

M. Adrissou Akibou, directeur de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, a souligné que cette infrastructure illustre une fois encore la compassion et la générosité des détenues.

Il a indiqué que ce geste du BNCE-Togo vient renforcer davantage les multiples actions du gouvernement visant à offrir un cadre adéquat aux personnes détenues conformément aux normes nationales et internationales.

Tout en incitant les autres partenaires à emboiter le pas au BNCE-Togo, M. Idrissou Akibou a promis au donateur de faire un bon usage de cette nouvelle infrastructure.

Il faut noter que le BNCE-Togo en octobre 2012 et intervient en faveur de la promotion des droits et la dignité des enfants, l’accompagnement et la réinsertion des enfants en conflit avec la loi. Il intervient également dans le développement de la parentalité positive.

Aimé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *