Enseignement Technique et Formation Professionnelle : Les méthodologues/conseillers pédagogiques en ingénierie APC et les points focaux chargés de la gestion de l’outil « Inserjeune » renforcent leurs capacités

Le ministère délégué chargé de l’Enseignement Technique et de l’Artisanat avec le soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à travers l’Institut de la Francophonie pour l’Education et la Formation (IFEF) organise du 18 au 20 octobre 2021, à Lomé la première session de la première phase de la formation-action des méthodologues/Conseillers pédagogiques en Ingénierie Approche Par Compétences (APC) et des points focaux chargés de la gestion de l’outil « Inserjeune ».

Cette formation des méthodologues/ conseillers pédagogiques en Ingénierie APC donnera un nouvel élan à la mise en œuvre de l’approche par les compétences dans notre pays et celle des points focaux chargés de la gestion de l’application « Inserjeune » permettra au système de l’enseignement technique et de la formation professionnelle d’accroître ses capacités pour une meilleure évaluation du taux d’insertion professionnelle de ses sortants en vue d’une bonne maîtrise de sa régularité.

A travers la loi N. 2002-16 du 30 avril 2002 portant orientation de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (ETFP)., le Togo a fait le choix de l’Approche par compétences (APC) pour le développement des programmes de formation. Malheureusement, pour cause de manque de ressources humaines compétentes, sa mise en œuvre connait des difficultés freinant le processus de réforme curriculaire nécessaire pour une meilleure qualité de l’ETFP.

En outre, la dernière enquête de suivi professionnel des sortants réalisés en 2019 recommande que le sous-secteur de l’ETFP mette en place des outils prospectifs efficaces d’analyse sur les filières et métiers porteurs.

C’est dans ce processus que le ministre délégué chargé de l’Enseignement Technique et de l’Artisanat a lancé ce 18 octobre 2021, la première session de la première phase de la formation-action des méthodologues/conseillers pédagogiques en Ingénierie APC et des points focaux chargés de la gestion de l’outil « Inserjeune ».

Pour cette première phase, 10 conseillers pédagogiques seront formés en ingénierie APC entre octobre 2021 et mars 2022.
Il est également prévu de former une seconde cohorte de 20 conseillers supplémentaires entre mars et octobre 2022. A termes trente (30) méthodologues/conseillers pédagogiques en Ingénierie APC seront formés.

Aussi, pour une meilleure connexion du système de l’ETFP aux priorités de l’économie et à la demande du marché du travail, l’application informatique Inserjeune, visant à mesurer le taux d’insertion professionnelle des jeunes diplômés de l’ETFP sera implémentée dans 15 établissements « pilotes » de formation technique et professionnelle.

Table d’honneur à l’ouverture des travaux

En lançant les travaux de cette formation, le ministre délégué chargé de l’Enseignement Technique et de l’Artisanat, M. Kokou Eke Hodin a souligné que la présente session de formation-action des méthodologues/conseillers pédagogiques en ingénierie APC et des points focaux chargés de la gestion de l’outil « Inserjeune » s’inscrit dans la droite ligne de la vision du chef de l’État, Faure Essozimna Gnassingbé qui, selon lui, ne ménage aucun effort quand il s’agit d’améliorer la qualité de la formation professionnelle.

A cet effet, le ministre Hodin a signifié que le gouvernement accorde une importance capitale au sous-secteur de l’enseignement technique de la formation professionnelle considéré comme l’un des leviers pour booster l’économie nationale.

« Le secteur de l’éducation est aujourd’hui, à juste titre, au cœur des réformes et de l’agenda du gouvernement togolais contenus dans le Plan National de Développement (PND) et dans la feuille de route gouvernementale 2020-2025 à travers le projet P10 qui vise l’amélioration de la qualité de l’enseignement et la formation (…) En effet le système d’enseignement technique et de formation professionnelle du Togo doit contribuer à l’attente des objectifs du PND et au renforcement de la coopération sous régionale et internationale », a-t-il déclaré.

Le ministre Kokou Eke Hodin a exprimé toute sa gratitude à l’OIF à travers l’IFEF pour ce précieux accompagnement destiné à l’amélioration de la qualité du système de formation et dans sa bataille pour une meilleure maîtrise du taux d’insertion de ses sortants.

La représentante de l’OIF pour l’Afrique de l’Ouest, Mme Thi Hoang Mai Tran, a indiqué que son organisation à travers son organe subsidiaire IFEF, basé à Dakar au Sénégal, va apporter son appui au Plan Sectoriel de l’Éducation (PSE) du Togo.

Cet appui, a-t-elle poursuivi, sera axé sur deux volets interdépendants, à savoir le renforcement de l’implémentation de la méthodologie de l’Approche par les compétences (APC) afin de répondre à la requête du ministère dans son objectif d’améliorer la qualité de l’offre de formation en tenant compte des besoins spécifiques du secteur économique et le renforcement des capacités des responsables d’insertion dans les établissements de formation.

« La cérémonie de ce jour nous réunit pour encourager les 15 établissements pilotes sélectionnés et représentés par 15 responsables d’insertion, les cadres du ministère et l’équipe des conseillers pédagogiques de l’Institut National de Formation et de Perfectionnement Professionnels (INFPP) qui seront formés en ingénierie APC. A l’issue de cette de formation, les responsables d’insertion seront renforcés à l’utilisation des outils de suivi des diplômés de leurs établissements respectifs et à l’utilisation de la plateforme Inserjeune qui, à terme, sera un outil de pilotage du ministère », a-t-elle fait savoir.

Aimé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *