Togo/Construction de 3000 logements sociaux à coûts abordables : SHELTER-Afrique s’engage à jouer sa partition pour la réussite de ce programme

Le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Réforme Foncière, Me Koffi Tsolenyanu et une délégation de la Société pour l’Habitat et le Logement Territorial en Afrique (SHELTER-Afrique), en fin de mission au Togo, ont animé le 3 octobre dernier, à Lomé, une conférence de presse. Il s’est agi d’annoncer la réalisation très prochaine d’un programme de construction de 3000 logements à coûts abordables par cette institution panafricaine.

Le gouvernement dans le souci de fournir un logement décent à un plus grand nombre de Togolais, a lancé un vaste programme de construction d’au moins 20.000 logements sociaux d’ici 2025. Cette ambition a amené le gouvernement à nouer des partenariats avec plusieurs institutions publiques-privées pour l’accompagner dans la mise en œuvre de ce projet.

C’est dans cette optique que le gouvernement a signé le 23 février 2021, à Nairobi au Kenya, un mémorandum d’entente avec la Société pour l’Habitat et le Logement Territorial en Afrique (SHELTER-Afrique) pour la construction de 3000 logements à coûts abordables au Togo. Pour matérialiser ce programme, une délégation de cette institution panafricaine, conduite par son président du conseil d’administration, Dr Steve Mainda, a séjourné à Lomé du 29 septembre au 4 octobre 2021.

La présence au Togo des premiers responsables de cette institution a permis aux deux parties d’approfondir les discussions permettant la réalisation très prochaine de ce programme pour le bonheur des ménages togolais.

Au terme de cette visite, le directeur général de SHELTER-Afrique, M. Andrew Chimphondah, a précisé que cette mission a permis de faire le point de l’évolution de la préparation du programme des logements sociaux que son institution s’est engagée à réaliser au Togo.

Selon lui, ce programme aura un impact profond et bénéfique sur les conditions de vie des populations togolaises. « A la fin de ce séjour, nous retenons l’engagement des plus hautes autorités togolaises et la priorité que constitue la réalisation du projet prioritaire des 20.000 logements. Fort de ce soutien, SHELTER-Afrique s’engage à jouer sa partition pour la réussite de ce programme. Pour ce faire, une mission technique de SHELTER-Afrique sera à Lomé avant la fin du mois d’octobre 2021 pour finaliser les diligences pour que le programme soit lancé dans les plus brefs délais », a-t-il laissé entendre.

Pour le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Réforme Foncière, Me Koffi Tsolenyanu, le programme de construction de logements sociaux au Togo s’inscrit au rang des priorités du gouvernement, celles de contribuer à l’amélioration du cadre de vie de la population.

Selon lui, dans le cadre du Plan National de Développement (PND) et de la feuille de route gouvernementale 2020-2025, il est prévu la réalisation d’ici 2025 de 20.000 logements sociaux. Il a souligné que la construction de ces logements se fera avec le concours des organismes privés.

C’est dans ce sens, a-t-il fait savoir, que le Togo et SHELTER-Afrique ont signé un mémorandum d’entente qui porte sur la construction de 3000 logements sur un site de l’Etat à Togblécopé, où sont aménagés 50 ha.

Le ministre Tsolenyanu a indiqué que cette politique de logement sera implémentée sur toute l’étendue du territoire, dont le site de Togblécopé inaugure l’avènement. Il a fait aussi remarquer que les populations togolaises ont des statuts de revenus variés. Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne dans l’acquisition des logements. Certaines classes peuvent l’acquérir et payer cash, d’autres peuvent recourir aux prêts bancaires.

Les acquéreurs à revenu intermédiaire, modeste et faible peuvent recourir à la stratégie de location-vente. En tout cas, il y en a pour toutes les bourses et ouvert à tous les citoyens.

Aimé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *