Centre d’Entrainement aux Opérations de Maintien de la Paix : Le Colonel Gnakouafre Yao Eindrè passe le commandement au Lieutenant-colonel Salifou Pini

Une cérémonie de passation de commandement à la tête du Centre d’Entrainement aux Opérations de Maintien de la Paix (CEOMP) entre le commandant  sortant, le Colonel Gnakouafre Yao Eindrè et son successeur, le Lieutenant-colonel Salifou Pini, s’est déroulée ce 02 octobre 2021, dans l’enceinte dudit centre, à Lomé. Elle a été présidée par le chef d’Etat-major général des Forces Armées Togolaises (FAT), le Général de Brigade Dadja Maganawé en présence des officiers supérieurs et des invités.

En effet, nommé le 16 septembre 2021, par arrêté de Madame le ministre des Armées, commandant du CEOMP, le Lieutenant-colonel Salifou Pini, a officiellement pris fonction. Ceci, à l’issue de la cérémonie de passation de commandement qui a eu lieu entre lui et son prédécesseur.

A cette occasion, le commandant entrant, le Lieutenant-colonel Salifou Pini a témoigné sa profonde gratitude au chef des Armées, son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé, à madame le ministre des Armées, et plus particulièrement au chef d’état-major général des FAT, pour la confiance placée en sa modeste personne par cette nomination à la tête du CEOMP.

« Mon Général, je voudrais vous témoigner toute ma reconnaissance de m’avoir hissé à cette position de responsabilité et je vous assure que je mettrai tout en œuvre, sous votre impulsion, à continuer à faire rayonner le Centre, à la suite de mes devanciers, par la qualité de ses prestations. Mon intime prière sera que Dieu continue de vous illuminer dans vos nobles responsabilités pour le bien des FAT et du Togo en général », a-t-il déclaré.

A l’endroit de son ainé, le commandant sortant, le Lieutenant-colonel Salifou Pini lui a adressé toute son administration de par sa grandeur d’esprit, son souci du subordonné, son esprit collaboratif et de partage qui lui a toujours guidé et l’a assuré de tenir et gérer le Centre avec rigueur et professionnalisme, pour réaliser les objectifs et missions qui lui sont attachés.

« Mon colonel, vous étiez serein à votre arrivée ici au CEOMP il y a trois ans, partez donc rassuré et assuré de mon engagement à faire fructifier l’héritage de votre passage à la tête de ce Centre et que tous ses acquis, glanés durant votre temps de commandement, seront capitalisés et consolidés », a-t-il laissé entendre.

Se tournant vers le personnel du CEOMP, à savoir : cadres permanents et renfort, stagiaires à titre individuels et ceux des unités constitués, le nouveau commandant a fait savoir que c’est ensemble qu’ils relèveront les multiples défis auxquels ils feront face dans leurs actions multiformes ayant pour finalité de fournir des casques bleus moulés et sculptés conformément aux standards des Nations-Unies et conscients de leur statut d’ambassadeurs du Togo aux yeux de la communauté internationale.

« La diversité du personnel armant les unités constituées reçues au CEOMP exige de nous tous un professionnalisme affirmé, mais aussi une aptitude à savoir concilier rigueur et courtoisie pour développer malgré ces facteurs limitants, une parfaite cohésion d’ensemble. Je vous invite tous à toujours vous rappeler que « pour bien former, il faut d’abord se former », entretenir les acquis, les améliorer pour se perfectionner, s’ouvrir à l’innovation et avoir une forte capacité d’adaptation aux situations sans cesse changeantes des différents théâtres », a-t-il signifié.

Le chef d’état-major Général des FAT, le Général de Brigade Dadja maganawé a félicité le commandant entrant pour sa nomination à la tête du CEOMP pour succéder au plus ancien des militaires des FAT à ce jour.

« Vous prenez le commandement au moment où le CEOMP se trouve dans une dynamique de renforcement de capacités pour devenir un centre sous régional par excellence. Votre ancêtre, vous lègue un centre entièrement rénové avec des nouveaux équipements et infrastructures. Il faut mettre à profit ce cadre et votre expérience pour apporter un plus à l’adaptation de la formation aux menaces actuelles. Je sais que derrière l’homme calme et discret, se dissimule une volonté et une détermination pour accomplir cette mission qui vous est assigné. Je suis persuadé que vous donnerez le meilleur de vous-mêmes pour que le personnel à déployer soit bien formé », a-t-il lancé.

ALI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *