Riposte contre la Covid-19 : La brigade-jeunes anti-covid du Golfe renforce les capacités de ses membres

Le 15 août 2020, la brigade-jeunes anti-covid du Golfe a été officiellement lancé afin de venir en aide ou accompagner les efforts du gouvernement en termes de sensibilisation, de rappel des mesures barrières dans la lutte contre la pandémie à la Covid-19. Après un an d’activités, l’objectif que cette brigade s’est fixée, à savoir en finir avec la maladie au bout de trois mois maximum n’a pas été atteint. C’est dans ce cadre qu’un atelier de renforcement de capacités s’est ouvert ce 16 aout 2021, à Lomé, à l’intention des membres de ladite brigade. Objectif, réfléchir sur ce qui n’a pas marché et redéfinir les nouvelles orientations pour une lutte efficace contre cette pandémie.

L’objectif fixé à la brigade-jeunes anti-covid du Golfe dès sa création, c’est d’arriver à éradiquer rapidement la pandémie à la Covid-19 au bout d’un mois, trois mois et retrouver les habitudes. Mais on bout d’un an, on constate que la maladie est toujours là et prend encore de l’ampleur. D’où cet atelier de renforcement de capacités à l’intention de ses membres.

Selon le président de la brigade-jeunes anti-covid du Golfe, M. Edzodzinam Komi Alagbo, en un an d’activités, le bilan, n’est pas satisfaisant.

« Quand nous disons que ce n’est pas un bilan satisfaisant, l’objectif qu’on s’est fixé en mettant en place la brigade c’est d’en finir avec la maladie au bout de trois mois maximum. Si trois mois sont passés, six mois sont passés par là et on arrive jusqu’à un an la maladie est toujours là et prend de l’ampleur, il y a de quoi à réfléchir. C’est pour ça que notre anniversaire, les activités nous les avons placés sous la haute réflexion sur ce qui n’a pas marché. C’est pourquoi on s’est dit qu’on va plutôt se renforcer les capacités sur nos missions conjointes avec les forces de l’ordre et de sécurité, quels sont leurs rôles réellement à nos côtés, quels sont nos rôles à leurs côtés, nos rôles conjoints sur les missions conjointes sur le terrain », a-t-il déclaré.

Pour atteindre leurs l’objectifs, les participants ont été édifiés sur leurs missions, l’historique du groupe mixte de surveillance anti-covid (GMS), les opérations sur le terrain, comment est ce qu’il faut parler aux citoyens dans leurs sensibilisations, quel langage faut-il utiliser, le respect de soi, le respect des autres, afin que leurs prestations soient  différentes sur le terrain et que le temps de finir avec cette maladie, l’objectif  fixé à l’initiative de leur brigade, puisse être respecté ou carrément faire diminuer complètement la courbe de contamination dans la préfecture du Golfe.

« Nous sommes invités par le président de la brigade-jeunes anti-covid du golfe pour venir partager les principes de nos différentes collaborations sur terrain. Depuis la création du GMS, nous travaillons de concert avec ces entités civiles là. Donc, dans la préfecture du Golfe, c’est la brigade des jeunes anti-covid qui fait office d’entité civile. Donc, nous travaillons avec cette entité là. Donc, c’est normal  de venir leur parler des principes qui doivent gouverner notre collaboration. Comme le président le disait toute à l’heure, nous avons insisté sur la discipline, la rigueur et la protection mutuelle. Aujourd’hui, il ne faut pas que les brigadiers du Golfe pensent que c’est seulement les forces de défense et de sécurité qui doivent les protéger, eux aussi ils ont un grand rôle à jouer sur le terrain dans ce sens », a souligné le responsable GMS anti-covid du Golfe, le commissaire principal de police Latifou Bayor.

Il faut noter que la brigade-jeunes anti-covid du Golfe a pour mission de sensibiliser, de faire le suivi et de rappeler les mesures barrières aux populations dans les grands lieux de rassemblement tels que les marchés, les carrefours, les écoles, les cimetières et tout lieu où il y a de l’affluence même les manifestations publiques, officielles ou privées.  Placée sous tutelle du préfet du Golfe, elle couvre toutes les sept communes de la préfecture du Golfe.

Aimé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *