Togo-Brasserie BB Lomé : Amidou Konaté, le zélé

Certains cadres de la Brasserie BB Lomé, pour des raisons qu’eux seuls connaissent, ternissent l’image de leur boîte par leurs comportements peu recommandables.

Un jour du mois d’avril 2021. Le Directeur Commercial et Marketing (DCM) de l’entreprise cinquantenaire débarque au dépôt du Bar « Le Gouverneur » sis à Agoé à l’entrée des feux tricolores de l’état major des Forces Armées Togolaises (FAT) sur la nationale N.1 sans préalablement avertir personne.

L’Ivoirien Amidou Konaté, puisque c’est de lui qu’il s’agit gare son véhicule devant l’entrepôt. Un des employés des lieux arrive sur son tricycle de distribution et en voulant garer, il écorche la veilleuse arrière de la voiture du DCM par mégarde.

Jusque-là aucun problème. L’employé avertit sa patronne de la présence du cadre de la Brasserie. Elle s’étonne d’abord de cette visite inopinée mais par courtoisie se rend au dépôt et constate effectivement la présence d’Amidou Konaté.

La propriétaire mise au courant de l’incident, l’égratignure de la veilleuse, discute avec son visiteur sur comment le réparer après s’être excusée de ce qui s’est passé, promettant qu’elle va envoyer le lendemain son électricien auto réparer le préjudice. Une entente est trouvée.

L’employé de la BB rentre ensuite dans le dépôt et devient rouge de colère parce que selon lui, il contient plus de produits de la Société Nouvelle de Boissons (SNB), la rivale, que les leurs. La dame s’étonne encore une nouvelle fois de l’attitude de son visiteur.

Alors que tout le monde croyait que cette affaire est terminée, quelques jours après, Amidou Konaté envoie une facture de réparation de la veilleuse arrière de son engin à la dame. Montant : 96.000 de FCFA. Elle n’en revenait pas mais prend l’engagement de payer en plusieurs tranches n’ayant pas les moyens de tout régler en même temps.

M. Konaté refuse. L’affaire prend une nouvelle tournure d’autant que ce dernier ne veut plus entendre parler de la réparation d’un électricien auto dont la dame lui avait parlé quelques jours plutôt.

Les deux positions deviennent inconciliables. La propriétaire du dépôt de boissons ne comprenant plus ce qui se passe s’enflamme.

En réalité, Amidou Konaté veut faire payer à la dame le fait qu’elle s’approvisionne également en grande quantité chez leur rivale, la SNB.

La propriétaire demande à ce que la BB vienne ramasser ses chaînes, ses produits, décors, etc, à travers une correspondance adressée au Directeur général de la BB. Ce dernier, visiblement ne serait au courant de rien, des agissements de son DCM.

Les derniers développements de l’affaire font état de ce que M. Konaté aurait chaud et s’emploie maintenant à une solution à l’amiable. Il se susurre qu’il aurait demandé à Agbéko Ségbéaya, le Secrétaire général du Syndicat national des tenanciers de bars et restaurateurs du Togo (SYNATERTO) et bien d’autres personnes de convaincre la dame dans ce sens. Ce qu’elle aurait refusé pour le moment, campant sur sa position de départ, celle de ne plus s’approvisionner auprès de la société cinquantenaire.

C’est un secret de Polichinelle de dire que la Brasserie BB Lomé digère mal la concurrence créée par la création de la Société Nouvelle de Boissons d’il y a un an. Mais de là à pousser l’outrecuidance jusqu’à vouloir régler des comptes à une propriétaire de dépôt, d’un grand bar, Amidou Konaté a franchi la ligne rouge.

Une rencontre entre le Directeur général de la BB de Lomé et la responsable du Bar le Gouverneur serait en préparation pour décanter la situation mais selon certaines informations la dame rechigne à rencontrer le DG Thierry Féraud voulant coûte que coûte ne plus collaborer avec sa société.

Aux dernières nouvelles, le Directeur commercial et marketing s’active pour connaître l’identité réelle de la dame. A quelles fins? Lui seul le sait. Mais les proches de la propriétaire du dépôt « Le Gouverneur » estiment qu’il serait retenu responsable de tout ce qui lui arriverait. Toutes nos tentatives pour joindre le Directeur Commercial et Marketing afin d’avoir sa version des faits sont pour le moment vaines.

Affaire bon à suivre!

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *