Journée nationale de l’arbre : Le ministre d’Etat Payadowa Boukpessi a donné le ton de la campagne de reboisement

Le Togo célèbre chaque 1er juin, la journée nationale de l’arbre. Pour cette édition 2021, 45ème du genre, le thème retenu est : « La restauration des forets : une voie pour la reprise et le bien-être ». Dans ce cadre, le gouvernement ambitionne de mettre en terre à travers une campagne de reboisement  10.000.000 de plants sur toute l’étendue du territoire national. Le lancement officiel de cette campagne a été effectué ce jour au Centre d’Enfouissement d’Aképé par le ministre d’Etat, ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et du Développement des Territoires, M. Payadowa Boukpessi. C’était en présence de certains ambassadeurs et des partenaires techniques et financiers.

Instituée en 1977 par le Père de la Nation, Feu Gnassingbé Eyadema, la journée nationale de l’arbre se perpétue d’année en année. Pour cette 45ème édition, le gouvernement a changé de paradigmes.

En effet, dans son ambition de mettre en terre 1 milliard d’arbres dans les 10 prochaines années, il a lancé une campagne de reboisement systématique et de grande envergure qui consiste à planter 10.000.000 d’arbres durant l’opération qui s’étend jusqu’en septembre 2021.

Ainsi au Centre d’Enfouissement Technique d’Aképé  905 eucalyptus sont plantés sur environ un hectare.

Le ministre Katari Foli-Bazi mettant en terre un plant

« Ce qui est nouveau, ce sont les objectifs que le gouvernement s’est assigné cette année. Un milliard d’arbres d’ici 10 ans. C’est un objectif très précis et clair. Dans ce sens là, vous avez constaté que la mobilisation est plus forte que d’habitude et la mobilisation c’est à travers tout le pays où tout le monde est invité à contribuer à l’atteinte de cet objectif louable pour la protection de l’environnement, pour la régénération de notre potentiel forestier qui est détruit depuis quelques années. C’est ça la particularité cette année. Donc, engageons nous ensemble pour reconstruire la foret togolaise dont a besoin notre pays sur tous les plans », a déclaré le ministre d’Etat Payadowa Boukpessi à la fin de l’opération.

Un objectif très apprécié par le coordonnateur-résident du système des Nations-Unies au Togo, M. Damien Mama.

Selon lui, lorsqu’on parle de reboisement, on parle des espaces réservés comme ceux-ci  mais c’est aussi les arbres qu’on plante dans les cours, le long des routes, dans les champs, dans les environnements de travail et de vie.

« C’est ça qui verdit notre environnement, augmente la qualité de vie que nous avons et bien sur assure la durabilité environnementale qui fait partie des principes fondamentaux du développement. Les Etats membres des Nations-Unies ont décidé d’adopter l’agenda 2030 pour le développement durable. Il y a un élément fondamental dedans, c’est également la couverture végétale, les arbres qui sont sur la terre et qui représentent un élément important de nos écosystèmes et qui nous permettent d’améliorer notre qualité de vie ici», a-t-il indiqué.

M. Damien Mama lors de l’opération

A cet effet, il a saisi cette occasion pour lancer un appel aux uns et aux autres à continuer à planter les arbres, afin que l’ambition de 1 milliard d’arbres dans 10 ans soit absolument atteinte.

Aimé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *