Formation des compétences dans le secteur des BTP : L’IFAD-Bâtiment opérationnel

Le chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé a procédé ce 28 avril 2021, à l’inauguration de l’Institut de Formation en Alternance pour le Développement dédié aux métiers du bâtiment (IFAD-Bâtiment d’Adidogomé). Ce centre est destiné à la formation des jeunes aux diplômes du CAP et BAC dans les domaines de la maçonnerie, de la menuiserie, de la métallerie, de la plomberie, du coffrage, de l’électricité et des métiers de finition, notamment la peinture, les carreaux, le métier du plâtre et de l’isolation.

L’IFAD-Bâtiment d’Adidogomé comprend deux blocs. Le bloc administratif et pédagogique, qui couvre une superficie de près de 3.000 m2, est composé de bureaux administratifs, de 15 salles de formation équipées en outils numériques, d’une salle de conférence de 200 places et d’un centre de ressources de 250 m2, aménagé et équipé pour le travail personnel, individuel ou en petits groupes avec l’utilisation de l’Environnement Numérique de Travail (ENT). Le second bloc comprend quatre ateliers de 500 m2 chacun des ateliers de « maçonnerie et de gros œuvres », de « finition et second œuvre », de « menuiserie et métallerie », « d’énergie et fluides ».

Le complexe dispose d’une aire de jeux pour l’éducation physique et sportive des apprenants. Une centrale photovoltaïque de 130 kW avec batteries, pour une autonomie de 48 heures, permet d’alimenter le complexe. Cette centrale est la principale source d’énergie de l’IFAD, la connexion au réseau de la CCET venant en complément et secours. Tout le campus est numérisé avec un réseau Wifi et filaire, permettant à tous les acteurs de se connecter à la plateforme de l’ENT, qui offre un bouquet de services pédagogiques, administratifs et d’échanges collaboratifs. Il permet l’accès aux ressources pédagogiques, avec possibilité de mutualiser ces ressources entre les IFAD et d’autres centres de formation, qui y adhérent dès que l’interconnexion des IFAD sera possible.

L’ENT permet également de remonter les informations au niveau de l’Agence Education-Développement (AED), qui assure le suivi et la gouvernance de l’IFAD.

Le ministre des Enseignements Primaire, Secondaire, Technique et de l’Artisanat, Pr Komla Dodzi Kokoroko, a indiqué que la création de ce centre s’inscrit dans la feuille de route gouvernementale 2020-2025 et dans la dynamique de réformes  sectorielles de l’éducation. Selon lui, dans le souci d’accélérer la réalisation de ces réformes et de pluraliser le secteur socio-économique, qui reste le centre de promotion et de valorisation du secteur privé, l’AED a été créée, en vue d’associer système éducatif et monde professionnel  dans le dispositif de l’alternance.

« Si le bâtiment va, tout va. Avec les IFAD et par les IFAD, vous bâtissez le Togo d’aujourd’hui et de demain, de leadership et de l’employabilité. A travers cette cérémonie des IFAD, vous nous donnez l’envie de révolutionner le secteur éducatif togolais », a dit le ministre à l’endroit du chef de l’Etat.

Visite des installations par le chef de l’Etat

Le directeur général de l’AED, M. Dammipi Noupokou, a relevé que la formation dans l’IFAD-Bâtiment est conçue sur la base d’un partenariat entre l’AED et le monde des professionnels du bâtiment au Togo. Pour lui, ce partenariat a permis aux professionnels togolais d’exprimer leurs besoins réels, qui ont été pris en compte pour déterminer les filières de formation des jeunes.

A cet effet, 15 formations été déterminées, dont 4 Bac pro, 1 Brevet professionnel et 10 CAP pro. Au cours de cette année, 8 formations seront lancées et les 7 autres vont ouvrir à partir de 2022. L’IFAD organisera, à la demande des professionnels, des formations continues pour favoriser le renforcement de leurs capacités. Selon M. Dammipi Noupokou, avec les IFAD, le partenariat Public-Privé est une réalité dans le système éducatif. Cette synergie est indispensable pour une véritable adéquation de la formation à l’emploi.

« Dans le cadre de la mise en œuvre de l’alternance, la formation sera assurée mi-temps  à l’IFAD entre les cours et les ateliers, et mi-temps en entreprise. Cette approche permettra aux apprenants de se familiariser avec le monde professionnel et de mettre en œuvre, au cours de toute leur formation, les connaissances et savoir-faire pour une acquisition des compétences », a précisé M. Noupokou.

Aimé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *