Togo/ Décentralisation : Le Guide national d’élaboration d’un plan de développement communal actualisé

Les premiers responsables et cadres du ministère chargé du développement des territoires, le directeur de la décentralisation et des collectivités locales, le secrétaire exécutif de la faitière des communes du Togo(FCT), les maires représentant les cinq régions du pays et du District Autonome du Grand-Lomé, des cadres des ministères chargés de la décentralisation, de la planification, de l’environnement, de l’économie numérique, des enseignements primaires et secondaires, des pistes rurales, des travaux publics, de l’urbanisme et de la culture, des représentants de l’Université de Kara, des organisations de la société civile, de l’agence nationale d’appui au développement à la base, de la coalition nationale pour l’emploi des jeunes, des partenaires techniques et financiers et des consultants du cabinet national IRFODEL-AFSET ont pris part le 19 mars 2021, à Lomé, à un atelier national de validation du guide national d’élaboration d’un plan de développement communal, initié par le ministère délégué chargé du Développement des Territoires, avec l’appui du Programme Décentralisation et Gouvernance Locale (ProDeGoL). Ce guide actualisé servira à terme comme référence aux collectivités locales dans leur démarche de gestion des territoires.

En effet, le guide national d’élaboration d’un Plan de Développement Communal propose aux autorités communales une démarche pour entreprendre et piloter le processus de planification du développement communal.

Ce document donne les indications et orientations concernant le cadre conceptuel de la planification locale, le contexte général de la planification au Togo, la manière de prendre en compte des thèmes transversaux et émergents dans la planification communale, les cinq phases du processus de planification locale, ainsi que des annexes notamment les fiches techniques et outils nécessaires pour la planification.

Il vise, d’une part, à améliorer le niveau de participation des populations à l’élaboration, à la mise en œuvre et au suivi du Plan de développement communal et d’autre part, à renforcer la cohérence des projets locaux avec les orientations nationales, notamment le Plan National de Développement (PND) et la Feuille de route gouvernementale Togo 2020-2025.

Le document finalisé sera mis à disposition des 117 communes en vue d’une gestion efficace, cohérente des et équilibrée du territoire.

Table d’honneur à l’ouverture de l’atelier

En ouvrant les travaux, le ministre délégué chargé du Développement des Territoires, M. Essomanam Edjeba, a indiqué que le gouvernement avec l’appui de la GIZ, a élaboré en 2014, le guide méthodologique d’élaboration d’un plan de développement communal au Togo à l’usage des collectivités territoriales. Ce document qui retrace les grandes lignes de la planification du développement local, a fait savoir le ministre, est destiné aux décideurs des collectivités territoriales pour mieux organiser les actions à entreprendre en vue d’une relance économique et d’une amélioration significative des conditions de vie de la population.

Cependant, le ministre Edjeba a relevé que le contexte évolutif des réalités au plan mondial a imposé la nécessité d’évaluer cet important document harmonisé et de l’actualiser au prisme des nouveaux défis de développement local en la matière.

« Cette opération qui nous rassemble ce jour en ces lieux, répond à plusieurs impératifs, entre autres la nécessité de mieux accompagner les communes dans la planification de leur développement en mettant à leur disposition un guide qui tient compte des orientations stratégiques du PND basé sur les Objectifs du Développement Durable (ODD) et de la feuille de route gouvernementale 2025 ; la prise en compte dans le processus de planification locale des thèmes émergents absents du guide de 2014 notamment l’économie numérique, le dividende démographique, l’économie locale, l’emploi des jeunes, etc.. ; la nécessité pour les territoires de disposer des documents de mobilisation et de plaidoyer permettant de rapprocher les communautés entre elles, et de promouvoir le développement local désormais, vecteur du développement de tout Etat », a-t-il signifié.

ALI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *