Togo/Le Ministre Bouraima Kanfitine Tchédé-Issa à l’endroit des entreprises PME : « (…) Toute entreprise qui sera défaillante dans l’exécution des travaux (…) sera écartée du processus durant cinq ans, soit jusqu’en 2025 »

Dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale pour la mise en œuvre de 4000 km de pistes rurales, le ministre du Désenclavement et des Pistes Rurales, M. Bouraima kanfitine Tchédé-Issa, a rencontré ce 19 mars 2021, à Lomé, les entreprises des Petites et Moyennes Entreprises (PME). Ceci, pour sensibiliser ces entreprises qui veulent postuler avant l’ouverture des offres.

Au cours de cette rencontre, il s’est agi d’entretenir ces entreprises sur le contenu de la feuille de route, ses exigences et les critères d’attribution des marchés.

« En ce qui concerne les exigences de cette feuille de route, c’est que nous avons l’obligation de réaliser les travaux avec la qualité requise. Toute entreprise qui sera défaillante dans l’exécution des travaux relatifs au présent appel d’offre, sera écarté du processus durant cinq ans soit jusqu’en 2025. Puisque notre programme va s’étaler sur cinq ans et jusqu’en 2025, il faut que les entreprises défaillantes aillent se préparer, aillent se former  pour revenir soumissionner. Donc, c’est sur ces questions là que nous nous sommes entretenus avec les entreprises pour que chacun puisse remplir ses obligations », a avertit le ministre Bouraima Kanfitine Tchédé-Issa.

Le ministre a également rappelé aux entreprises, les exigences des collectivités territoriales, principales bénéficiaires des ouvrages qui seront construits, que celles-ci veulent avoir des ouvrages de qualité dans le temps.

« Il y a des entreprises qui exécutent les travaux et un an, deux ans, les travaux là s’effondrent. Donc ça veut dire que les entreprises exécutent les travaux pas avec la qualité requise, sans respect des normes, sans respect du cahier de charges. Donc, nous nous sommes entendus de mettre le compteur à zéro pour permettre à toutes celles qui ne s’inscrivaient pas dans cette dynamique de la qualité de se ressaisir pour travailler dans les meilleures conditions. C’est pour cette raison que nous n’avons pas manqué de leur dire que les collectivités territoriales vont suivre les travaux avec nous, vont prendre connaissance de la consistance des travaux et les collectivités territoriales auront leur mot à dire dans la réception des travaux », a-t-il fait savoir.

M. Bouraima kanfitine Tchédé-Issa a rassuré les PME qu’il y a du travail et des ressources pour financer le secteur des pistes rurales.

«  Le chef de l’Etat dans sa vision, a prévu de faire de la richesse parmi les PME, de faire des capitaines parmi les PME. Donc les PME au jour d’aujourd’hui, nous les avons rassurés qu’il y a du travail et qu’il y a des ressources pour financer le secteur des pistes rurales. Grace au leadership du chef de l’Etat, nous avons le financement nécessaire pour exécuter les pistes rurales. Grace surtout à la coordination aussi de Madame le Premier ministre, les chantiers sont suivis avec beaucoup de rigueur. Donc, nous allons nous inscrire dans cette dynamique. Et s’il y a de l’argent pour travailler, il n’y a pas de raison que les PME ne puissent pas s’inscrire dans la dynamique de la qualité et offrir de meilleures ouvrages à nos collectivités territoriales », a-t-il lancé.

ALI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *