JIF 2021 : Le CNO-Togo célèbre la femme et lance la reprise des activités sportives à Atakpamé

Le Comité National Olympique du Togo (CNO-Togo) en collaboration avec le ministère des Sports et des Loisirs a célébré ce 13 mars 2021, à Atakpamé, en différé, la journée internationale des droits de la femme (JIF) édition 2021. A cette occasion, il a été procédé au lancement officiel de la reprise des activités sportives.

Chaque 8 mars, le monde entier célèbre la journée internationale des droits de la femme. Pour marquer cet événement, le CNO-Togo par le truchement de sa commission Femme et Sport a commémoré cette journée en différé à Atakpamé autour du thème : «Le leadership féminin pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ».

Occasion pour le maire de la Commune Ogou 1, Mme Florence Yawa Kouigan, de se réjouir du choix porté sur la ville d’Atakpamé pour accueillir toute la famille olympique du Togo à travers M. le président du Comité National Olympique et toute son équipe qui sont venus ici pour célébrer en différé cette journée et également procéder au lancement officiel de la reprise des activités sportives dans le contexte de la Covid-19.

« C’est avec beaucoup de joie et de satisfaction que nous l’avons accueilli. Toutes ces thématiques sont au cœur du développement. Promouvoir le leadership féminin, c’est permettre à notre pays de capitaliser au maximum sur le dividende démographique et lancer les activités sportives dans le contexte de la Covid-19 après la reprise annoncée par le gouvernement, c’est également permettre l’expression de tous ces talents et garder à l’esprit que nous devons poursuivre sans interruption le respect des mesures barrières même dans la pratique du sport pour protéger notre santé tout en nous exprimant et en exprimant le potentiel sportif », a-t-elle souligné.

Les autorités en train de suivre le déroulement d’une discipline

Mme Yawa Kouigan a aussi invité les femmes à faire siennes les maitres mots de la pratique sportive que sont  l’abnégation, la discipline, le courage, la résilience et l’endurance. «Je pense qu’en alliant tout cela, avec l’amitié, la fraternité et la culture permanente de l’excellence, nous sommes capables de faire de grandes choses au Togo », a-t-elle fait savoir.

Pour le président du Comité National Olympique du Togo (CNO-Togo), le choix porté sur la ville d’Atakpamé est venu de la commission Femme et Sport.

« Chaque année, nous faisons le tour des communes du Togo. Déjà l’année passée, le choix a été porté sur Atakpamé mais avec la situation de la Covid-19, nous avons reporté cette manifestation en attendant la reprise. Donc, la reprise amorcée, il fallait qu’on reprenne là où nous étions arrêtés pour marquer la continuité », a-t-il laissé entendre.

Concernant la reprise effective des activités sportives, le président du CNO-Togo s’est dit être satisfait que le public puisse se retrouver, que les athlètes puissent retourner aux entrainements de façon efficace et en ayant la protection nécessaire.

Les pancartes des différentes disciplines sportives

« On est heureux de retrouver les athlètes pour des entraînements de façon efficaces. Ce que nous avons dans le viseur ce sont les prochains Jeux Olympiques. Nous avons des qualifiés dans le canoë kayak, l’athlétisme, le judo et donc, l’objectif jusqu’au mois de juillet, c’est la préparation dans les meilleures conditions de nos athlètes pour une bonne représentativité aux J-O», a-t-il signifié.

Il faut souligner que cette manifestation s’est déroulée en présence du ministre de la Communication, des Médias, porte-parole du gouvernement, Professeur Akoda Ayewouadan, du ministre délégué en charge de l’Enseignement Technique et de l’Artisanat, M. Kokou Eké Hodin, des élus locaux et de toute la famille olympique.

Aimé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *