Prise en charge des personnes addictes : La CEDEAO offre des matériels médicaux à l’hôpital psychiatrique de Zébé-Aného

Une cérémonie de remise de don de matériels médicaux pour la prise en charge des personnes addictes s’est déroulée ce 24 février 2021, à l’hôpital psychiatrique de Zébé-Aného. Offert par la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à travers le Comité National Anti-Drogue (CNAD), ce don vient accompagner les efforts du gouvernement togolais dans l’amélioration des conditions de prise en charge des patients addicts.

D’un coût d’environ 12.200.000 F CFA, ce don est composé de 3 bureaux de médecin, de 2 fauteuils de bureau, de tables d’examen, de 6 chaises de bureau, d’un lit d’hospitalisation avec ceintures de contention, d’un réfrigérateur 2 battants de marque ROCH, de 2 tensiomètres électronique marque OMRON, d’un pèse personne mécanique CAMRY, d’un tabouret réglable, de 4 boites de petite chirurgie à 14 éléments inox, de 4 poubelles à pédale inox avec seau intérieur en plastique, d’un stéthoscope Littman, d’un chariot de soin à 2 plateaux inox, de 10 haricots inox, de 6 plateaux de soin inox, de 2 tambours inox, de 1000 tests de drogue à 5 paramètres et de 16 li plus matelas et potence.

En effet l’hôpital psychiatrique de Zébé-Aného est un hôpital de référence nationale en matière prise en charge des personnes souffrant des troubles mentaux ou liés à la consommation des substances psychoactives et accueille des patients venus de toutes les régions du pays mais aussi des pays voisins tels que le Bénin, le Nigéria et le Ghana, etc…

Il abrite plusieurs unités spécifiques de prise en charge. Parmi celles-ci, figure une unité d’addictologie qui interne des patients souffrant d’une dépendance aux substances psychoactives telles que le tabac, le cannabis, la cocaïne, l’héroïne, l’alcool, etc.

Après une réflexion poussée, l’hôpital a décidé de concevoir un projet sur la création d’une unité externe de prise en charge des personnes addictes avec un centre d’écoutes des jeunes et adolescents dont l’une des missions sera de sensibiliser de façon permanente et continue ces derniers sur les comportements évitables susceptibles de les conduire à des situations de troubles mentaux.

Vue partielle des matériels

Selon le secrétaire permanent adjoint du Comité National Anti-Drogue, M. Mawouéna Bohm, ce don de matériels offert à l’hôpital psychiatrique de Zébé-Aného s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de pouvoir améliorer l’accès aux soins des personnes qui souffrent des problèmes de drogue.

« On voit au niveau du Comité National Anti-Drogue, d’après les statistiques, les données, que nous avons, de plus en plus le problème prend de l’ampleur. Et qu’est ce qui faut faire en tant que structure qui a en charge cette préoccupation de pouvoir prévenir et de pouvoir traiter convenablement des gens qui souffrent de ces problèmes. A travers nos partenariats, nous avons essayer d’approcher la CEDEAO qui accompagne le Togo sur plusieurs plans mais notamment aussi dans le domaine de la lutte contre la drogue pour pouvoir faire le plaidoyer nécessaire pour nous appuyer dans l’appui aux structures qui font la prise en charge. Et donc, il y avait un projet régional et le Togo a participé à l’évaluation préliminaire en faisant le diagnostic des structures de prise en charge au niveau national et a sollicité de l’aide pour l’appui. A travers des échanges, l’hôpital psychiatrique de Zébé-Aného a été retenu parce qu’il y a un centre de jeunes qui est en train d’être mis en place et ce centre de jeunes sera également un centre d’écoutes des jeunes qui va faire également la prévention et les interventions de premier plan aux jeunes. Donc, c’est à ce titre que l’hôpital a été retenu pour pouvoir bénéficier de ce don de matériels », a-t-il indiqué.

Pour le représentant permanent par intérim de la Commission de la CEDEAO au Togo, M. Ousseini Salifou, le centre psychiatrique de Zébé-Aného est un centre important pour la région et le phénomène de la drogue est un fléau qui inquiète son institution.

Photo de famille à l’issue de la cérémonie

« C’est pourquoi on a fait ce petit geste. Ce n’est pas le dernier. On va continuer à assister ce centre qui accueille même les pays voisins. Aujourd’hui, c’est la grande préoccupation de nos pays. Comment éliminer la drogue dans notre espace CEDEAO. Donc, la CEDEAO ne peut que se réjouir de voir un centre qui marche et qui accueille les compatriotes de tous les pays de la CEDEAO », a-t-il signifié.

Le directeur de l’hôpital psychiatrique de Zébé-Aného, M. Souleymane Issifou, a fait savoir que la plupart des patients addicts internés dans son centre sont des jeunes. Or, a-t-il déploré, il est reconnu de toute évidence que « les jeunes sont la relève de demain ». « Mais encore faut-il que ces jeunes soient conscients, responsables et d’une bonne santé physique, morale, psychologique, spirituelle, mentale pour assurer dignement cette relève et relever les défis de notre espace communautaire », a-t-il ajouté.

A ce titre, il a remercié la commission de la CEDEAO pour ce don et adressé sa reconnaissance au gouvernement pour le bien-être de la population et à toutes les bonnes volontés pour leur appui quotidien. M. Souleymane Issifou a rassuré que ce matériel sera utilisé de façon rigoureuse, judicieuse et adéquate pour la prise en charge des patients addicts.

Il faut souligner que cette cérémonie s’est déroulée en présence du Secrétaire Permanent du Comité National Anti-Drogue (CNAD), le Lieutenant-Colonel Kossi Amayi dont la structure a été l’initiatrice du projet auprès de la CEDEAO et a sollicité l’appui aux structures de prise en charge au niveau national des patients addicts. Ce qui a permis à l’unité d’addictologie de l’hôpital psychiatrique de Zébé-Aného de bénéficier de ce don.

ALI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *