Rapport sur l’état de l’environnement marin au Togo : Formation des parties prenantes sur la méthodologie d’élaboration

Le ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières, dans le cadre du Projet d’Amélioration du Système d’Information Environnementale du Togo (PASIET) organise du 1 au 4 décembre 2020, à Lomé, avec l’appui du projet Mami Wata, un atelier de formation sur la méthodologie d’élaboration du rapport sur l’état de l’environnement marin  (REEM) au Togo à l’intention des parties prenantes à ce processus. L’objectif est de former le personnel sur la méthodologie d’élaboration du rapport sur l’état de l’environnement marin.

Le Rapport sur l’état de l’environnement marin au Togo (REEM) constitue une base sine qua non pour la planification des projets/programmes de développement, une évaluation environnementale spécifique axée sur un examen périodique de la santé  et de l’état d’un certain nombre d’éléments clés composant le milieu marin, un élément essentiel du cycle de gestion intégrée des océans (GIO). Ainsi, les rapports doivent être élaborés régulièrement afin de faciliter l’évaluation des effets produits par les mesures de gestion existantes et d’identifier les nouvelles évolutions environnementales susceptibles de porter préjudice à l’état de l’environnement.

A cet effet, le PASIET a produit le premier rapport sur l’état de l’environnement du Togo (REET). Dans ce rapport, le chapitre 6 est consacré à l’environnement marin et côtier. Ainsi, un appui a été sollicité pour pousser le travail à l’élaboration du premier rapport sur l’état de l’environnement marin (REEM) du Togo, conformément à l’atteinte de l’ODD 14 lié aux océans  à l’image des pays pilotes en Afrique de l’Ouest, tous parties à la Convention d’Abidjan, notamment le Ghana, la Cote d’Ivoire et le Bénin.

L’élaboration de ce REEM doit se faire en suivant une méthodologie adaptée, conforme à la norme sous régionale et internationale, qui doit être maitrisée par l’ensemble des parties prenantes du processus d’élaboration de ce rapport.

C’est dans ce contexte que se tient cette formation à l’intention des parties prenantes à ce processus et portera sur toutes les étapes de la réalisation d REEM.

Durant quatre jours, il s’agit de former le personnel sur les concepts scientifiques du REEM ; sur les différents aspects de la méthode DPSIR pour l’élaboration du REEM ; de stimuler la mise en œuvre de la méthode DPSIR pour l’élaboration du REEM et de définir le calendrier d’activités pour la réalisation du REEM.

« Essentiellement, nous allons essayer de passer en revue les étapes de processus qui conduisent au rapport sur  l’état de l’environnement marin, nous allons analyser ensemble, présenter le cadre analytique élaboré dans ce REEM ainsi que les trois types de méthodologies qui conduisent à cela. Nous discuterons bien sur des données et des indicateurs environnementaux mais aussi de la structuration. Parce que déjà le Togo a un avantage de taille. Ils ont publié récemment le REET.  A partir de ce document, nous allons approfondir tout ce qui est environnement marin et côtier, tout le travail qui a été fait sur le littoral », a laissé entendre le formateur  Jacques André Ndione.

Aimé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *